Lâcher-prise : la clé du succès des maîtres de cérémonie et conférenciers

 

Définition du lâcher-prise

 

Le lâcher-prise est une attitude qui consiste à accepter les choses telles qu'elles sont, sans chercher à les contrôler ou à les modifier. Il amène à minimiser les préoccupations et les peurs qui nous empêchent de vivre pleinement l'instant présent.

 

Souvent associé à la détente et à la relaxation, le lâcher-prise permet aussi de reconnaître et d'accepter nos limites, nos erreurs et nos faiblesses et de nous accepter tels que nous sommes avec nos qualités et nos défauts, sans aucun jugement.

 

Le rôle du lâcher-prise en tant que conférencier ou maître de cérémonie

 

Le lâcher-prise joue un rôle crucial en prise de parole :

  • Il diminue le trac et l'anxiété liés à la peur de parler en public

  • Il augmente l'aisance, la confiance, la flexibilité et la créativité

  • Il favorise la spontanéité et l'authenticité

  • Il permet de se connecter avec son auditoire de manière sincère et émouvante

  • Il permet aussi de gérer les imprévus et les erreurs avec sérénité et assurance.

Pourquoi je n'arrive pas à lâcher prise ?

 

Pour bon nombre d'entre-nous, le lâcher-prise est un véritable défi car il va à l'encontre de nos systèmes d'éducation. Nous sommes attachés à nos habitudes, à nos croyances, à nos amis, à notre famille et à ce que nous possédons. Lâcher-prise implique de renoncer à ces attaches, ce qui peut être inconfortable et même douloureux.

 

De plus, dans une société qui valorise la réussite et la performance, le lâcher-prise peut être perçu comme un signe de faiblesse ou d'échec.

 

Comment réussir à lâcher-prise ?

 

Développer son lâcher-prise est un processus qui demande du temps et de la pratique. Il s'agit avant tout de reconnaître et d'accepter que nous ne pouvons pas tout contrôler. Cela passe par une prise de conscience de nos limites et de nos peurs.

 

Les techniques générales de lâcher-prise s'appliquent évidemment dans vos prises de parole et animations

 

Relaxation, Yoga et méditation

 

La pratique de la méditation et du yoga peut aider à développer cet état de détente et de paix intérieure. Ces techniques permettent de se recentrer sur soi-même et d'éliminer les préoccupations du quotidien. Elles favorisent un état d'esprit plus serein et plus détendu.

 

Attitude positive et optimiste

 

Développer une attitude optimiste vous permet de lâcher-prise et d'envisager une issue positive d'une situation compliquée. Il ne s'agit pas de voir la vie avec des lunettes roses et la situation telle qu'elle n'est pas mais simplement d'envisager un dénouement qui répond aux attentes de toutes les parties.

 

Les personnes positives et optimistes sont plus sereines et plus détendues.

 

Comment développer son lâcher-prise en tant que conférencier ou maître de cérémonie ?

 

Identifier et accepter ses limites

 

Identifier et accepter ses limites est une étape clé du lâcher-prise. En effet, nous avons tous des limites, que ce soit en termes de temps, d'énergie, de compétences ou de ressources. La pratique de la pleine conscience peut aider à reconnaître ces limites et à mieux gérer ses efforts. Accepter ses limites ne signifie pas se résigner ou se sous-estimer. Cela permet de se concentrer sur ce que l'on peut faire, plutôt que sur ce que l'on ne peut pas faire. Cela permet également de valoriser ses points forts et de travailler sur ses points d'amélioration.

 

Eviter la comparaison

 

Dans le prolongement du paragraphe précédent, il est important de ne pas se comparer avec certains de ses confrères. S'inspirer oui, se comparer non. Vous pouvez chercher de l'inspiration chez des professionnels plus expérimentés que vous tout en cultivant votre propre style.

 

La comparaison peut engendrer un sentiment d'insatisfaction et de frustration. En cultivant votre propre style, vous valorisez vos compétences uniques.

 

Ne pas viser la perfection

 

Je défends, haut et fort, l'adage : fait vaut mieux que pas fait ou que parfait. Le perfectionnisme n'est pas un qualité quand il s'agit de prendre la parole ou d'animer un événement. Le perfectionnisme risque de vous embourber dans une forme d'immobilisme sous prétexte que ce n'est pas assez bon.

 

Vous ne pouvez pas progresser et vous améliorez si vous n'agissez pas tant que ce n'est pas parfait. 

 

Se défaire du syndrome de l'imposteur

 

Le syndrome de l'imposteur consiste à penser que nous ne sommes pas légitime pour prendre la parole. Je vous renvoie ici à l'article qui vous explique en détail ce qu'est ce syndrome et comment s'en débarrasser.

 

Stopper la préparation

 

Je ne répéterai jamais assez à quel point la préparation est fondamentale. Cependant, pour lâcher-prise, il faut être capable de décider, à un moment x, que la préparation est terminée, que nous avons fait ce qu'il fallait, en respectant nos limites, en évitant la comparaison et en ne visant pas la perfection.

 

Vivre l'instant présent

 

En matière de prise de parole il est fondamental de profiter de prestation et de s'amuser. On prépare avant et un fois sur scène, on délivre sans se juger et sans se poser de question. Je tiens ce principe de mon professeur de chant et d'un animateur radio.

Notre tendance à nous projeter dans le futur (que va t-on penser de moi) ou à ressasser le passé (je me suis déjà trompé) est une source majeure de stress et d'anxiété.

 

Vivre l'instant présent et en profiter permet de lâcher-prise pour plus de sérénité et de bien-être.

 

Elargir sa zone de confort

 

Pour beaucoup d'entre nous, la peur de l'inconnu et le désir de contrôler notre environnement et notre auditoire peuvent rendre le lâcher-prise difficile. Cependant, il est important de se rappeler que le lâcher-prise ne signifie pas perdre le contrôle, mais plutôt accepter que certaines choses échappent à notre contrôle, comme la gestion d'un imprévu dans une prise de parole.

 

Elargir sa zone de confort demande d'accepter qu'on ne peut pas plaire à tout le monde.

 

Environ 30 % de la population n'a aucune attirance pour vous ou votre produit et cela sans pouvoir l'expliquer.

 

Les chances que ces personnes changent d'avis sont infimes. Il est donc préférable d'utiliser votre énergie pour les bonnes personnes, à savoir : celles qui vous aiment déjà et celles qui sont neutres et pourraient rejoindre votre cause.

 

Accepter le pire scénario

 

La plus grande part de votre anxiété naît de votre réticence à envisager le pire cas de figure. En définissant clairement la plus mauvaise issue imaginable, vous remarquerez que vos soucis commencent à se dissiper progressivement.

 

Vous consacrez trop de temps à redouter des catastrophes qui, en réalité, ne se concrétisent jamais.

 

Demandez-vous : quel est le cataclysme le plus terrible qui puisse survenir ? Dire une bêtise, avoir un trou de mémoire, avoir un souci technique, ne pas respecter un protocole...

 

Quoi que ce soit, prenez un moment pour le noter et pour l'intégrer.

 

Après avoir admis le scénario le plus sombre, qui en vérité n'est souvent pas aussi effroyable, l'angoisse n'a plus lieu d'être.

 

Vous voilà alors prêt à établir un plan d'action pour prévenir cette issue fatale et lâcher prise.

 

Apprendre à accepter sa voix

 

Rares sont les personnes qui aiment leur voix enregistrée et c'est plutôt normal. Quand nous parlons, nous nous entendons avec tous nos résonateurs. Notre voix vibre. Quand nous entendons notre voix enregistrée, nous l'entendons sans ces résonateurs. Nous n'aimons pas ce que nous entendons. C'est pourtant avec cette voix que nos amis et notre famille nous aime. Je ne vous demande pas d'aimer votre voix. Juste d'accepter qu'elle est ok.

 

Si toutefois, vous avez une voix nasillarde ou trop aigüe, n'hésitez pas à consulter une orthophoniste. Il suffit souvent de peu de séances pour radicalement changer les choses.

 

Travailler diction et son articulation

 

Si votre élocution vous stresse, si vous avez tendance à parler trop vite ou encore à manger certains mots, cela peut avoir une influence néfaste sur votre capacité à lâcher prise.

 

Prendre la parole animer un événement suppose de travailler sa diction et son articulation. N'hésitez pas à recourir à des professionnels en la matière.

 

Astuces :

  1. L'exercice du crayon : pour progresser rapidement vous pouvez placer un crayon entre vos incisives et parler le plus clairement possible avec le crayon en bouche. Cela oblige la langue à passer sur et sous le crayon ce qui va la muscler et vous obliger à mieux articuler pour être bien compris. Attention cependant à garder la mâchoire bien souple et à ne pas mordre le crayon. Il doit simplement tenir entre vos dents. Vous allez aussi baver un peu (beaucoup), c'est normal.

  2. S'enregistrer : nous détestons cela. C'est pourtant le passage obligé pour progresser en prenant conscience des mots que nous mangeons ou ne prononçons pas correctement. Cela vous permettra aussi d'entendre vos progrès et de vous concentrer sur les phrases qui demandent encore de s'exercer.

Lire aussi : des exercices de diction

 

Pratiquer la méthode des petits succès

 

Il s'agit une philosophie japonaise également appelée la méthode Kaizen. Cette méthode va vous permettre de lâcher prise en en effectuant tous les jour des petits pas qui à leur tourvont vous permettre d’atteindre de plus hauts sommets.

 

De manière générale, notre cerveau n’aime pas le changement. Si on lui dit qu’on va parler devant une salle de 5.000 personnes, il prend peur.

 

Avec la méthode Kaizen, vous oublier l’objectif final. Vous ne regardez plus le sommet de la montagne, vous visez la première bosse visible.

 

Chaque petit succès va vous permettre

  • de passer à l’action

  • d’être dans la gratitude

  • d’augmenter votre estime de vous

  • de vous maintenir dans la course

  • de ressentir du plaisir et plus de bien-être

  • de diminuer le niveau de stress

  • de contrôler la peur

  • d'apprendre à être patient et résilient

 

Bien respirer pour favoriser le lâcher-prise

 

Je laisse ce dernier conseil pour la fin car je connais très peu de personnes qui appliquent ce principe. A tort évidemment. Ré-apprendre à bien respirer est un facteur clé pour des prises de parole réussies et sereines.

 

La respiration contrôlée et maîtrisée permet :

  • de réguler le système nerveux autonome

  • d'apaiser l'esprit et de libérer les tensions

  • de gérer le stress

Lorsqu'on est stressé ou anxieux, la respiration devient superficielle et rapide. Par contre, lorsqu'on est détendu, elle devient profonde et lente. Ainsi, en maîtrisant notre respiration, nous pouvons influencer notre état d'esprit et favoriser le lâcher-prise.

 

Si vous ne deviez retenir que 2 principes, ils seraient :

  • d'allonger votre expiration

  • de faire 3 x 5 minutes de cohérence cardiaque par jour.

La respiration peut également être combinée avec d'autres techniques de relaxation, comme la méditation ou le yoga ou encore la pleine conscience. Ces pratiques aident aussi à se concentrer sur le moment présent pour un plus grand lâcher-prise. Par exemple, la méditation de pleine conscience consiste à porter son attention sur sa respiration, sans chercher à la contrôler.

 

Si vous sentez la panique vous envahir pendant une prestation, inspirer et expirer 3 fois devrait vous apaiser (2, ce n'est pas assez et 4 ce n'est pas nécessaire.

 

Visualisation positive

 

La visualisation positive est une technique puissante pour favoriser le lâcher-prise. Elle consiste à se créer des images mentales de situations positives et relaxantes. En d'autres mots cela revient à envisager le meilleur et non le pire. La visualisation positive peut être pratiquée à tout moment de la journée, mais elle est particulièrement efficace le matin, au réveil, ou le soir, avant de s'endormir. Par exemple, la veille d'une prestation, on peut imaginer la réussite et l'accomplissement et non l'échec et les catastrophes.

 

L'EFT

 

Pour les plus curieux, l'EFT est un outil intéressant pour favoriser le lâcher-prise et surpasser sa peur de prendre de la parole.

L'EFT est une technique de libération des émotions. Concernant votre métier de conférencier ou de maître de cérémonie, les avantages sont les suivants :

  • c'est facile à mettre en pratique, ça ne demande pas d'efforts insurmontables.

  • l'’investissement en temps est faible, à peine quelques minutes par jour

  • les résultats sont souvent définitifs.

La pratique de l'EFT se déroule en 6 étapes :

  1. identifier le traumatisme, la peur, la phobie : ne pas gérer son stress et ne pas lâcher prise

  2. associer une image à ce traumatisme : se retrouver aphone devant une salle, avoir un trou de mémoire…

  3. ressentir l’émotion provoquée par le traumatise : la peur, l’angoisse, la colère…

  4. choisir une sensation physique liée à l'émotion : une boule dans le ventre, la gorge nouée, des gouttes de transpiration…

  5. énoncer une pensée négative sur soi : tu es nul, tu n’y arriveras jamais, tu n’es pas légitime, tu t’exprimes mal…

  6. la dernière étape consiste à réactiver tous les méridiens pour faire circuler l’énergie en associant l’image, l’émotion, la sensation et la pensée négative.

Quel spécialiste pour lâcher prise et gagner en sérénité ?

 

Les coaches et professionnels qui peuvent vous aider sont nombreux et variés dans leur approche.

 

La première étape avant de consulter est d'identifier l'origine de votre volonté de tout contrôler. Selon cette origine vous pouvez consulter :

  • un professionnel de la santé mentale
  • un coach de vie
  • un coach business
  • un coach matière : la prise de parole, la gestion de la scène et l'animation d'événements pour ce qui concerne cet article.

L'important est de vous rassurer en développent les compétences qui vous manquent.

 

N'hésitez pas à tester plusieurs outils et méthodes et à retenir ce qui vous convient le mieux. 

 

Conclusion

 

Le lâcher-prise est une pratique qui soit s'intégrer dans nos prises de paroles et animations. Je rappelle qu'il ne s'agit pas de se passer de la préparation mais plutôt de définir quand nous avons suffisamment préparé pour nous sentir serein.

 

Notons pour terminer qu'il est important de cultiver la patience et la persévérance. Le lâcher-prise est un processus qui demande du temps, de la pratique et de la bienveillance envers soi-même. Il ne s'agit pas d'une destination, mais d'un chemin, d'un apprentissage constant qui nous permet de vivre avec plus de légèreté et de liberté.

Écrire commentaire

Commentaires: 0