Parler Pour être Drôle : comment mettre de l'humour dans ton discours ?

Mettre de l'humour dans ton discours te donne un avantage considérable sur ta concurrence : 

  • l’humour rend joyeux
  • l’humour réduit le stress
  • l’humour te rend sympathique
  • l’humour te différencie
  • l’humour apporte de la légèreté
  • l’humour te rend humain
  • l’humour apaise les tensions

Pas de panique si tu ne te trouves pas spécialement drôle. Il n'est pas nécessaire de déclencher un fou rire. Faire sourire te donnera déjà un longueur d'avance.  

 

Si tu souhaites mettre de l'humour dans ton discours, voici les outils qui s'offrent à toi : 

  1. rédiger toi-même ton introduction et terminer par une note d'humour
  2. mettre de la musique : le public sera plus enclin à rire
  3. faire de l'autodérision
  4. utiliser des vidéos ou images drôles
  5. rattacher ton discours à l'actualité locale 
  6. te moquer gentiment de l'endroit ou de la concurrence
  7. faire des parodies
  8. faire faire des expériences
  9. raconter une histoire

A éviter à tout prix :

  1. te placer derrière un pupitre
  2. rire de ton humour
  3. l'humour politiquement incorrect (politique, sexe, religion...)
  4. ne parler que pour les gens qui te connaissent
  5. prendre un accent étranger si tu n'es pas doué

Bon à savoir : 

  • c’est plus difficile de faire rire au réveil et entre 2 heures et 5 heures (l’heure de la sieste)
  • c’est plus facile de faire rire une audience sobre
  • c’est plus facile de faire rire si la salle est fraîche 
  • c'est plus facile de faire rire à l'intérieur
  • c'est plus facile de faire rire une salle mixte (sexe et âge)
  • il existe des bons et des mauvais publics Si vous avez l’habitude de faire rire et que ce jour là il ne se passe rien… ce n’est sans doute pas de votre faute
  • en conférence, il est conseillé d'écouter les orateurs qui te précèdent pour rattacher ton contenu à leurs discours si cela amène de la drôlerie
  • les noms de marque ont plus d’impact que les noms génériques   


Écrire commentaire

Commentaires: 0